Ampoules à l’aide…….

p10104671

 

Les pieds d’un marcheur-randonneur sont sujets à de multiples désagréments, de la simple gêne aux cas clairement handicapants.

Atteinte courante

Hantise de tous les marcheurs, cette fameuse ampoule a pour origine un frottement répété au fil des kilomètres, au niveau de la chaussure ou de la chaussette. Cette formation est souvent la conséquence d’un mauvais choix d’équipement ou d’un pli intempestif formé lors de l’enfilage des chaussures, voire d’une marche soutenue avec une paire flambant neuve. Une ampoule peut aussi être la conséquence d’une posture inadaptée lors de la marche ou d’un pied simplement sensible. Une bulle se forme, souvent douloureuse et remplie de liquide.

Deux solutions pour pallier ce désagrément : si l’ampoule est encore fermée, il faut la percer délicatement avec une aiguille stérile et évacuer la lymphe qu’elle contient. Plus artisanale mais efficace, la technique « passage du fil avec aiguille » est usitée par bon nombre de randonneurs. Elle permet ainsi d’évacuer le liquide par capillarité sans trop malmener la peau irritée. Il convient de conserver cette peau pour une bonne cicatrisation.Vous devez désinfecter convenablement avec un produit antiseptique avant de lui appliquer un film protecteur « seconde peau ». Attention : certains podologues souligneront que cette technique peut être un facteur aggravant d’infection. Si l’ampoule est déchirée, il vous faudra enlever la peau avant stérilisation et poser un pansement « seconde peau ».

Les moyens de prévention

Votre paire de chaussette.

Il est donc recommandé d’utiliser de bonnes chaussettes pour la randonnée. En effet, ses zones de confort sont renforcées au cours du tissage. Une taille mal ajustée sera propice aux plis, premiers responsables d’ampoules liées à la friction. Les modèles en laine de Mérinos sont appréciés mais le temps de séchage est plus long. La solution synthétique est tout aussi efficace. Différents modèles existent sur le marché. Autre usage sur les sentiers, la superposition de deux paires pour éviter les frictions. Une socquette fine en première couche, une chaussette de rando traditionnelle en seconde.         Soyez surtout vigilant lors de l’enfilage de vos chaussures; vos chaussettes doivent être ajustées, sans aucune formation de plis.

Avant/après la marche.

N’hésitez pas à utiliser une crème préventive contre les irritations, au beurre de karité. Ce traitement simple peut s’appliquer plusieurs jours avant la marche pour bien préparer le pied. Le massage du soir s’avère essentiel et très agréable. Il permet de vérifier l’état de vos pieds et d’appliquer, le cas échéant, les soins déjà évoqués contre la formation des ampoules.

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s