Rester au sec, des vêtements bien traités !

 

Afficher l'image d'origine

Comment nettoyer vos vêtements de randonnée, tout en conservant leurs qualités d’imperméabilité.

Le premier conseil indispensable : vous référer aux consignes d’entretien. En cas de doute, n’hésitez pas à vous rendre sur le site internet de la marque ou renseignez-vous auprès du magasin où vous avez acquis votre équipement.

Après chaque sortie, conservez vos vêtements propres. Une fois la randonnée du jour terminée, c’est l’heure du nettoyage.

Un nettoyage du tissu extérieur à l’aide d’un chiffon humide et doux, sans jamais utiliser de savon, suffira pour ôter la poussière ou quelques tâches. Un passage sous l’eau courante est parfois nécessaire pour les parties les plus maculées.

Pour le séchage, veillez à ne pas placer veste ou pantalon près d’une source de chaleur : les matières synthétiques utilisées, facilement inflammables, n’apprécient pas du tout la douceur du poêle ni le feu de cheminée. Il est préférable de les laisser sécher à l’air libre, mais à l’abri du soleil, pour les préserver des rayons UV, ou idéalement dans un endroit sec et aéré.

Nettoyage intense requis

Pour conserver les qualités imperméables de vos vêtements, il faudra appliquer un traitement adapté selon les matériaux employés par le fabricant. Pour votre veste ou votre polaire, les méthodes peuvent varier. Pas de nettoyage à sec, préférez votre machine à laver. Généralement les températures de lavage conseillées oscillent entre 30 et 40 °C, sans utilisation d’adoucissant. Des lessives spécifiques sont disponibles en magasins spécialisés. Il est préférable de ne pas utiliser de cycle d’essorage et d’étendre ensuite le vêtement à l’air libre.

La plupart des vestes de protection sont dotées d’un traitement déperlant. Un passage au sèche-linge après un lavage permet de raviver ses principes actifs et de répartir à nouveau le traitement initial. A défaut, un repassage à froid, protégé par un linge intermédiaire fera l’affaire. Si vous ne constatez plus cet effet, il faut alors retraiter votre veste avec une bombe aérosol compatible avec les tissus dotés de membranes, ou relancer un cycle lavage avec un produit imperméabilisant aqueux adapté. La lecture attentive de l’étiquette est une nouvelle fois de mise.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s